Étudiants: comment trouver un emploi bien rémunéré

Étudiants: comment trouver un emploi bien rémunéré
Banque Nationale Particuliers, Planifier Particuliers, Planifier

Décrocher un emploi étudiant n’a pas nécessairement à rimer avec un poste moins bien payé. Consultez nos 10 suggestions pour commencer votre recherche d’emploi!

 Lorsque l’on mentionne l’expression « emploi étudiant », la plupart des gens ont cette image d’un jeune adulte derrière le comptoir d’un restaurant rapide ou d’une caisse enregistreuse d’une boutique de vêtements qui, le plus clair du temps, travaillera sans doute au salaire minimum. Mais, avec un peu de recherche et de préparation, pourquoi ne pas viser des emplois mieux payés?

1.Les gouvernements provincial et fédéral

Dépendamment de votre champ d’études ou simplement grâce à votre expérience passée, vous pourriez décrocher un emploi dans votre domaine scolaire, et ce, à un très bon salaire. Au fédéral, pour des étudiants ayant un niveau de scolarité allant du cégep jusqu’au doctorat, et selon l’échelon statué, le salaire à l’heure peut être de 12,26 $ et aller jusqu’à 24,59 $[1].

Pour en savoir davantage sur les emplois offerts aux étudiants par le gouvernement du Canada, cliquez ici.

2.Les sociétés d’État

Autre bonne avenue à emprunter, les sociétés d’État, telles que la Régie des alcools de l’Ontario, Hydro-Québec ou Postes Canada proposent des postes, des contrats temporaires, dont plusieurs durant l’été, ainsi que des postes spécifiques pour les étudiants.

 3.Les municipalités

Dans la même lignée que les suggestions précédentes, les villes proposent différents types d’emploi ou de contrats allant de moniteurs de camp de jour à agent de maintenance, en passant par adjoint administratif auxquels vous pouvez postuler. D’ailleurs, beaucoup d’offres sont diffusées au printemps afin de combler les vacances et les postes saisonniers. Alors consultez les sites Internet des villes fréquemment!

4.Les institutions financières

La plupart des banques et autres institutions bancaires (dont nous-mêmes!) recherchent des étudiants pour combler différents postes, durant l’été, dans les domaines suivants : service à la clientèle, soutien administratif, comptabilité, etc. Un avantage à ne pas négliger : ces emplois estivaux peuvent se transformer en poste à temps partiel durant l’année scolaire!

De plus, presque toutes les institutions bancaires ont un programme de stages rémunérés. Alors, pourquoi ne pas tirer avantage d’un emploi bien payé en plus de compléter un stage crédité?

5.Piscine, plage et autres plans d’eau à surveiller

Bien que nécessitant une certification spécifique, la demande pour des sauveteurs est très grande, en plus d’offrir un taux horaire de 14 $ et plus. Hôtel, camping, piscine municipale ou gérée par une entreprise privée, plage… les possibilités d’embauche sont nombreuses!

6.Les établissements scolaires

Plusieurs écoles primaires ainsi que certains cégeps et universités recherchent des auxiliaires ou des aides à l’enseignement. Tirez avantage de votre horaire scolaire atypique et mettez à profit vos études tout à la fois.

7.Les centres d’appel

Télémarketing, assistance, biens et services, tous les types de centres d’appel proposent des horaires flexibles et généralement de bons salaires. Il ne suffit que de choisir le secteur dans lequel on souhaite travailler et bien sûr… d’y postuler.

8.Les restaurants et les bars

Bien que la restauration rapide peut vous confiner au salaire minimum (quoique certains endroits vous permettent d’augmenter de salaire selon une grille annuelle d’échelons), la restauration dite régulière ainsi que les bars possèdent un avantage à ne pas négliger : le pourboire. Si les salaires de base offerts sont similaires, le pourboire reçu peut faire toute la différence. Selon l’Association des restaurateurs du Québec, le revenu moyen d’un serveur avec pourboire peut se traduire par 25 $ à 29 $/l’heure[2]. Évidemment, la localisation et l’achalandage sont aussi des facteurs clés.

9.Les emplois atypiques

Certaines offres d’emploi payantes ne se retrouvent pas nécessairement sur des sites Web ou diffusées auprès de grands médias, d’où l’importance d’avoir un bon réseau de contacts! Pour tout ce qui est lié à du tutorat, de la recherche, de l’assistance à domicile, etc. et selon l’expérience et les qualifications requises, le salaire de base peut facilement débuter à 15 $/l’heure. Mais, comme ces emplois font rarement l’objet d’une promotion massive, mieux vaut garder l’oreille attentive… et informer son réseau de sa recherche d’emploi.

10.L’entretien ménager

Vous n’affectionnez pas particulièrement faire le ménage? Pourtant, savez-vous que cela pourrait être payant? En effet, selon l’Institut québécois de la statistique, un préposé à l’entretien ménager pour des travaux légers peut s’attendre à recevoir un salaire horaire d’environ 14 $ allant jusqu’à 18,40 $[3]. Usines, hôtels, édifices à bureaux… les lieux de travail sont nombreux. De plus, il est aussi possible de travailler à son compte et d’offrir ses services à des particuliers.

En somme, le salaire minimum n’est pas une obligation pour votre prochain emploi étudiant. Mais l’important est avant tout de choisir un travail qui nous convient, tout en vous permettant de poursuivre vos études.

Sources:

[1] Taux de rémunération de la fonction publique, Gouvernement du Canada
[2] Protégez-vous, Le pourboire au restaurant
[3] Institut de la statistique Québec, préposé à l’entretien ménager – travaux légers

Édité le 22 décembre 2016