Quelle région choisir pour son expatriation?

Quelle région choisir pour son expatriation?
Banque Nationale Planifier Planifier

S’installer au Canada est un beau projet. Mais lorsqu’un pays s’étend sur 10 millions de km2, il est difficile de choisir sa nouvelle destination. Et vous, où poseriez-vous vos valises?

 

Miser sur la francophonie au Québec

Lorsque les Français immigrent au Canada, c’est principalement à Montréal qu’ils prennent leurs quartiers. Deux tiers de la communauté française s’y est établie, attirée par le charme des maisons du Plateau Mont-Royal, les ruelles pavées du Vieux-Montréal ou encore le parc du Mont-Royal, réel poumon vert de la métropole. Créative, ouverte et dynamique, Montréal séduit autant les amoureux du patrimoine que les amateurs de festivals et de culture. Pour autant, il y a plus d’une raison de poser ses bagages dans les autres villes de la Belle province. Il existe même « 1 000 raisons » de vivre à Québec. En effet, c’est le nom de l’opération séduction lancée par la ville en octobre 2015 pour attirer les nouveaux arrivants. Le premier argument-choc n’est autre que les 70 000 postes à pourvoir d’ici 2017. Mais ce n’est pas tout: la capitale provinciale domine le fleuve Saint-Laurent, abrite le gouvernement québécois, de nombreux musées et des bâtiments d’un intérêt historique incontestable. Été comme hiver, elle possède un charme fou.

 

L’attrait de l’Ontario

Pour ceux qui souhaitent vivre une expérience anglophone, direction l’Ontario. Si Toronto est d’abord perçu comme l’une des plus grandes places financières mondiales, la ville se révèle particulièrement attrayante sur le plan des loisirs. Au programme: promenades au cœur de la nature sur les îles de Toronto, juste en face du centre-ville, visite de la Tour CN, haute de 553 mètres, de l’impressionnant SkyDome ou encore de l’Art Gallery, location de bateaux pour des virées sur le lac Ontario, etc. Rappelons aussi que Toronto est située non loin des chutes du Niagara, l’une des premières destinations touristiques du pays. À l’est de la province s’élève la capitale du Canada, Ottawa, qui attire chaque année des millions de visiteurs, venus découvrir son Parlement néo-gothique, son remarquable musée des Beaux-arts et son Festival de la tulipe, en mai.

 

Les provinces des Prairies: entre terres fertiles et ressources énergétiques

Autrefois surnommée la province du blé, la Saskatchewan possède 40% des terres cultivables du Canada. Pour les familles, pourquoi ne pas tenter l’aventure à Regina, à l’intérieur des terres? La ville est parsemée de parcs promettant de belles balades.

D’ailleurs, les amateurs de paysages à couper le souffle préféreront peut-être l’Alberta, célèbre pour son lac Louise lové dans les montagnes Rocheuses. Haut lieu de production de pétrole et de gaz du Canada, la province est celle qui affiche la meilleure croissance économique et arrive au premier rang en matière de création d’emplois au pays. Le coût de la vie, notamment les soins de santé et les frais de garde, y est également bas. Calgary jouit en outre de la troisième population la plus ethniquement diversifiée au pays.

 

Les régions de l’Atlantique: cap sur les richesses naturelles

Aux prises avec une population vieillissante, les gouvernements des provinces des Maritimes veulent attirer plus d’immigrants. L’Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick ont d’ailleurs récemment annoncé une mission au Maghreb pour augmenter le nombre d’immigrants francophones dans la région.

Le Nouveau-Brunswick est la seule province officiellement bilingue du Canada. Elle est reconnue pour ses habitants chaleureux et son délicieux homard. Dans un village ou en milieu urbain, on se trouve toujours non loin de lacs, de rivières et de paysages enchanteurs. Moncton est une des régions qui connaît la plus forte croissance au Canada en plus de se situer à proximité des plus belles plages du Nouveau-Brunswick.

 

La Colombie-Britannique

Située sur la côte ouest du Canada entre l’océan Pacifique et les montagnes Rocheuses, la Colombie-Britannique offre certaines des plus belles randonnées en montagne au pays et compte environ 600 parcs provinciaux. Les perspectives d’emploi sont également prometteuses: de 2011 à 2021, on estime qu’il y aura plus d’un million d’emplois disponibles dans la province.

Après l’anglais, les langues les plus parlées dans les villes de la province sont le chinois et le punjabi en raison de la grande présence de communautés asiatiques qui se sont établies dans cette région. L’île de Vancouver est certainement la ville la plus multiculturelle où foisonne une culture diversifiée et stimulante.

Enfin, pour éviter de faire un mauvais choix, il ne faut surtout pas oublier de prendre en compte les perspectives d’emploi dans son champ de compétences, la langue, le coût de la vie, le transport, le climat et les services de soins de santé.

Envie de vous lancer? Tout au long de cette aventure, la Banque Nationale est là pour vous accompagner. Découvrez notre offre sur bnc.ca/immigrer.

Découvrez-en encore plus sur le Canada en vous inscrivant à l’Infolettre Nouveaux Arrivants de la Banque Nationale.

Édité le 22 décembre 2016

Sujets reliés