Un financement hypothécaire plus simple, pour tous!

Un financement hypothécaire plus simple, pour tous!
Banque Nationale Habiter, Particuliers Habiter, Particuliers

En 2012, la Banque Nationale déployait sa nouvelle plateforme d’octroi de prêt hypothécaire. D’abord réduite aux constructions existantes, celle-ci permet aujourd’hui de simplifier la vie des futurs acheteurs, peu importe le type de propriétés convoitées.

« En somme, on a standardisé et automatisé le processus menant à l’obtention de financement pour les clients, dit Louis-François Éthier, directeur de produits, solutions crédit hypothécaire. On vise à ce que 80 % des premières rencontres avec un client acheteur se soldent par une réponse sans condition pour ce dernier. »

L’octroi d’un prêt hypothécaire en une seule rencontre

L’achat d’une maison s’accompagne d’une part de stress, et les derniers milles vers la conclusion de la transaction se transforment souvent en sprint éreintant. D’où l’importance d’avoir l’heure juste rapidement!

« En une rencontre, le client devrait savoir si sa demande a été acceptée, connaître le montant de ses futurs versements et bien comprendre les prochaines étapes », détaille Louis-François Éthier.

Ce résultat n’est possible que par une plus grande fluidité du processus, qui commence bien avant que le client franchisse la porte du lieu de la rencontre. Aujourd’hui, dès la prise de rendez-vous, le client reçoit une liste claire de toute la documentation qui sera nécessaire pour l’étude de son dossier.

Au jour J, le directeur développement hypothécaire entre aisément l’information complète du client dans la nouvelle plateforme, puis l’évaluation du profil du client et la décision de l’octroi du financement se font à travers un système automatisé, qui n’implique pas invariablement un directeur de crédit.

« La plupart des demandes sont assez standards: il n’y avait aucune raison de faire compliqué », pense le directeur de solutions de crédit hypothécaire. Seuls les cas plus complexes, par exemple les propriétés qui doivent être rénovées du sous-sol au grenier ou celles valant plus d’un million de dollars, nécessitent des évaluations supplémentaires.

Le conseil avant le travail administration

En plus d’accélérer les démarches pour le client, la nouvelle plateforme permet au directeur de développement hypothécaire de se concentrer sur le cœur de leur travail: leur rôle de conseiller.

« Les simulations et les scénarios se calculent tous automatiquement, l’entrée des données est facile… Le directeur développement hypothécaire perd moins de temps en tâches administratives, de sorte qu’il en a plus pour fournir des explications et pour étudier différentes projections avec son client », résume Louis-François Éthier.

« Il s’agit après tout de l’achat le plus important d’une vie », continue le spécialiste en produits hypothécaires.

Un client, des besoins

Qui plus est, l’automatisation du processus d’octroi de prêt hypothécaire par la plateforme rend désormais possible le décloisonnement des services. « Quand on achète une propriété, il n’est pas rare qu’on souhaite procéder à des travaux de rénovation ou qu’on désire remeubler. Le client ne doit plus prévoir une deuxième rencontre pour discuter de ses autres besoins financiers », dit M. Éthier.

Comme le directeur développement hypothécaire obtient aujourd’hui une vue globale de son dossier, il est en mesure de lui autoriser directement une carte de crédit ou une marge de crédit. Le système prévoit en outre l’envoi automatique du dossier au notaire (Québec) ou à l’avocat responsable de la transaction (hors-Québec).

Un dossier numérisé

Enfin, automatisation rime avec numérisation… et numérisation rime avec moins de paperasse. De plus, la consultation d’un dossier se fait plus rapidement. « Un client peut revenir dans dix ans, et on aura son dossier complet devant nous en quelques clics », résume Louis-François Éthier.

La nouvelle plateforme d’octroi de prêt hypothécaire garantit un processus plus efficace et personnalisé, dont profitent clients et professionnels. Bienvenue en 2016!

Édité le 22 décembre 2016

Sujets reliés