De nouveaux arrivants nous racontent leur histoire d’amour avec le Canada

De nouveaux arrivants nous racontent leur histoire d’amour avec le Canada
Banque Nationale Habiter Habiter

Plusieurs raisons peuvent pousser des immigrants à quitter leur pays d’origine: retrouver famille et amis, vivre en sécurité, bénéficier d’une meilleure qualité de vie, jouir d’une plus grande liberté, découvrir les grands espaces, coexister dans le respect…

De toutes les émotions contradictoires qui s’entrechoquent lorsque l’on débarque dans un nouveau pays, de grandes joies et de belles découvertes sont parmi les souvenirs les plus forts de certains nouveaux arrivants au Canada. Quelques-uns ont accepté de nous parler de leur coup de foudre…

 

Paix, sécurité et liberté

La liberté, c’est également celle de pouvoir se lancer à son compte et devenir son propre patron. Alexandre Gory, un Français qui s’est installé au Canada il y a une dizaine d’années, croit que le « rêve américain » est ici toujours possible. Il l’a constaté quand sa conjointe a voulu démarrer un centre de massothérapie:

« Nous avons pu concrétiser ce projet en 6 semaines! En France, nous aurions attendu des mois avant d’obtenir les autorisations requises… »

Oumou Salamata Barry est arrivée de Guinée il y a trois mois pour rejoindre son mari qui vivait déjà ici. « C’est pour moi un pays de rêve et j’aspire y faire des études », dit la jeune femme de 22 ans. Les retrouvailles avec son conjoint ont bien sûr été extraordinaires, et elle apprécie particulièrement la paix, la sécurité et la liberté qu’elle a trouvées dans son pays d’adoption.

 

Meilleures conditions de vie

Originaire de Colombie, Gustavo Bohorquez, 38 ans, est débarqué en sol québécois il y a un mois dans l’espoir d’offrir un meilleur environnement à sa famille. Pourquoi le Québec? Parce que c’est une province où il est possible de vivre tranquillement et de trouver un emploi.

« Lors de mon arrivée, j’ai été frappé par le silence dans les quartiers, alors que je viens d’une ville bouillonnante (Bogotá) où c’est plein de monde et de bruit partout, tout le temps », révèle-t-il. La tranquillité des gens et la gestion du trafic l’impressionnent également.

« Mon conjoint et moi avons décidé, il y a deux ans, de quitter notre Colombie natale pour passer plus de temps en couple et avec notre fille, pour améliorer notre qualité de vie, pour étudier et pour vivre en sécurité loin de la violence, raconte pour sa part Sandra Gordillo, 37 ans. Nous avions le goût de partager notre expérience professionnelle et nous sentions que les valeurs de la société canadienne étaient proches de celles de notre pays. »

Malgré une arrivée difficile — l’hiver n’étant pas le moment idéal pour trouver un logement — elle était armée d’une grande motivation pour recommencer à zéro. La gentillesse des Canadiens, les services et les conditions de vie offertes aux enfants ont su la charmer rapidement.

 

Respect des règles et efficacité des services

« Ce que j’aime le plus ici, c’est le côté “discipliné” des gens, indique Alexandre. Je le vois, par exemple, lorsque j’attends l’autobus. Les gens font la file plutôt que d’entrer à qui mieux mieux. Aussi fou que cela puisse paraître, je crois aussi que cela rend les transports collectifs plus efficaces! »

Même son de cloche de la part de Paola Gilbaja, âgée de 32 ans, qui a mis les pieds au Canada il y a un an et demi pour rejoindre son mari québécois. « Ici, tout est calme et bien organisé, témoigne cette jeune Mexicaine. J’apprécie le fait que la plupart des gens respectent les règles. »

 

Démesure du territoire et relations interpersonnelles

Établie depuis déjà 10 ans au Québec, Hassiba Idir, coordonnatrice chez AMINATE, un organisme d’intégration des nouveaux arrivants à Terrebonne, se souvient comme si c’était hier des émotions qui l’ont envahie lors de son arrivée.

« J’étais peinée parce que c’était la nuit et j’avais si hâte de me lever le lendemain pour découvrir mon nouveau chez moi à la lumière… et je n’ai pas été déçue », s’exclame cette Algérienne de naissance.

Les grands espaces, la qualité et la disponibilité des services, la diversité, la gentillesse des gens et la facilité à créer des liens les ont ravis, elle et sa petite famille.

Grâce à son travail, elle côtoie chaque jour de nouveaux arrivants qui, malgré les défis quotidiens, apprécient, comme elle, les beautés et les avantages d’être Canadiens d’adoption…

Immigrer dans un nouveau pays est une des plus importantes décisions que l’on peut prendre dans une vie. Une décision qui aura un impact sur votre situation personnelle, mais aussi sur la vie que mèneront vos enfants. Faire le choix du Canada aujourd’hui, c’est en quelque sorte leur offrir la sécurité, la paix, un milieu où ils pourront s’épanouir… et de belles tempêtes de neige!

 

Que vous envisagiez de vous installer, de travailler ou d’étudier au Canada, ou que vous soyez déjà au pays, la Banque Nationale a mis en place un programme exclusif pour vous aider à débuter dans votre nouvelle vie.

Découvrez-en encore plus sur le Canada en vous inscrivant à l’Infolettre Nouveaux Arrivants de la Banque Nationale.

À lire aussi :

Édité le 22 décembre 2016

Sujets reliés