Voyage dans le Sud: 10 conseils pratiques

Voyage dans le Sud: 10 conseils pratiques
Banque Nationale Planifier Planifier

Une bonne préparation en vue de votre prochaine escapade dans le Sud vous permettra sans aucun doute de réaliser, ici et là, quelques économies. Voici nos conseils futés.

1. Quand vaut-il mieux voyager dans le Sud?

Évitez les périodes de haute saison. Bien des hôteliers et des transporteurs augmentent leurs tarifs pendant le temps des fêtes et la période de la relâche scolaire, soit de la mi-février à la mi-mars.

Informez-vous des moyennes climatiques mensuelles pour la destination qui vous intéresse. Vous constaterez que les mois ensoleillés ne se limitent pas aux périodes de pointe!

Qui dit basse saison dit aussi faible achalandage. À vous les sites archéologiques et les attractions, sans avoir à cuire sous le soleil dans la file d’attente! Une autre bonne façon de ne pas rater son voyage.

Il est également plus facile d’entrer en contact avec la population locale dans ces périodes où elle n’est pas submergée par des marées de touristes.

Comme les hôtels et les restaurants n’affichent pas complet, la basse saison offre en outre davantage de flexibilité, ce qui est parfait pour ceux qui boudent les tout inclus et préfèrent improviser une fois sur place.

2. Quand acheter son voyage dans le Sud?

La période idéale pour réserver le billet d’avion et l’hôtel à meilleur prix se situe entre un à quatre mois avant la période du voyage. Plus tôt ou plus tard, vous risquez de payer plus cher.

Certains grossistes offrent aussi des rabais pour les voyages réservés plus de 3 mois ou de 6 mois à l’avance. Mieux vaut donc commencer à magasiner tôt!

Comparez les prix des billets d’avion et des chambres d’hôtel sur des sites spécialisés comme Google Flights, Skyscanner, Kayak ou Expedia.

Vous constaterez au cours de votre recherche que le mot-clé pour économiser est «flexibilité». En évitant de voyager les vendredis et les dimanches, notamment, vous pourrez épargner quelques dizaines – voire centaines – de dollars.

Vous aimez les aubaines, mais n’avez pas envie de les chercher vous-même? Le site Yulair fait le boulot pour vous. Son équipe recense les vols à bon prix à partir des aéroports de Montréal, Québec, Toronto et Vancouver.

3. Vaut-il mieux décoller des États-Unis?

En décollant de Plattsburgh ou de Burlington, aux États-Unis, vous pourriez économiser quelques centaines de dollars.

Calculez toutefois vos frais de déplacement en voiture, la nuitée à l’hôtel s’il est nécessaire d’arriver tôt à l’aéroport, les frais d’enregistrement des bagages, etc.

Tenez également compte des périodes de fort achalandage à la frontière canado-américaine. Il serait dommage de manquer votre vol parce que vous êtes retenu à la douane… Consultez les prévisions au sujet des temps d’attente à la frontière et calculez votre temps de trajet en conséquence.

4. Quelles précautions faut-il prendre concernant le passeport?

Si vous ne voulez pas être refoulé par les douaniers à votre arrivée à destination, vérifiez avant votre départ la validité de votre passeport et le délai minimal avant la date de péremption qu’exige le pays d’accueil. Dans certains pays, le passeport doit être valide jusqu’à six mois après la date de retour prévue. Laissez-vous une bonne marge de manœuvre: si une catastrophe ou tout autre imprévu vous retient à l’étranger, votre passeport sera encore valide longtemps, surtout si vous optez pour le passeport valide 10 ans, offert depuis 2013.

Rappelez-vous aussi que le passeport est maintenant requis pour se rendre aux États-Unis.

Avant de partir, faites deux photocopies de votre passeport et de vos cartes. Laissez une copie à un proche resté au pays et conservez l’autre dans un autre sac de voyage que celui où vous gardez l’original. En cas de perte ou de vol, il sera plus facile de remplacer le document si vous avez accès à une copie contenant les informations.

5. Quels vaccins sont recommandés avant un voyage dans le Sud?

Pour un voyage à Cuba, au Mexique et dans la plupart des destinations caribéennes, la Clinique du voyageur de Montréal conseille de se faire vacciner contre la fièvre typhoïde ainsi que contre l’hépatite A et B.

Assurez-vous aussi que votre vaccin contre le tétanos et la diphtérie est à jour et que vous avez reçu celui contre la rougeole, la rubéole et les oreillons.

6. Comment choisir une destination pour un premier voyage dans le Sud?

La formule tout inclus convient bien aux voyageurs novices. Voici quelques conseils pour choisir un établissement qui vous convient:

  • Établissez vos priorités. Tenez-vous à manger comme des rois? Aimez-vous faire la fête ou êtes-vous plutôt en quête de tranquillité? Voulez-vous pouvoir concilier plage et visites archéologiques ou encore partir à la découverte des profondeurs sous-marines? Pour une expérience à la hauteur de vos attentes, ayez des priorités claires en tête au moment de choisir un établissement. Car au-delà de la destination, chaque hôtel a une ambiance et une offre qui lui est propre.
  • Consultez votre entourage. Vos amis, vos collègues et les membres de votre famille seront ravis de vanter leur destination coup de cœur. Plus les personnes consultées ont des intérêts et des moyens financiers semblables aux vôtres, plus leur avis est précieux.
  • Faites appel à une agence de voyages. Oui, il en existe toujours! Ces experts du voyage sauront vous guider afin de concocter un voyage qui correspond à votre budget et à vos intérêts.
  • Faites votre enquête sur Internet. Consultez des sites d’évaluation comme Tripadvisor ou Monarc et des forums de voyageurs comme ceux qui sont hébergés sur le site Routard.com pour découvrir ce que les visiteurs ont à dire au sujet des destinations et des établissements qui vous intéressent.

7. Comment retirer de l’argent et faire des achats sur place?

Au Mexique, le gouvernement exige qu’on utilise dorénavant le peso et non le dollar américain. Hormis à Cuba, où les guichets automatiques sont rarissimes, vous pouvez obtenir la monnaie locale avec votre carte bancaire.

Autre option: obtenez une avance de fonds sans intérêt sur votre carte de crédit en ayant au préalable déposé de l’argent en surplus sur votre carte. Cette stratégie a toutefois un inconvénient, car à la différence des montants des transactions effectuées frauduleusement avec votre carte, cet argent en surplus n’est pas protégé en cas de vol.

Pensez aussi à emporter deux cartes de crédit, de préférence émises par des institutions financières différentes. Et rangez-les séparément. Ainsi, vous ne serez pas pris au dépourvu si vous êtes victime d’un vol ou d’un guichet automatique un peu trop gourmand.

Dans le même esprit, faites de plus gros retraits et séparez l’argent en deux liasses rangées séparément. En prime, vous limiterez ainsi vos frais bancaires.

Notez que la carte American Express n’est pas acceptée à Cuba.

Et n’oubliez pas d’informer vos institutions financières de votre départ imminent, question d’éviter que les transactions effectuées à l’étranger les conduisent à bloquer vos cartes.

8. Que faire si je ne parle pas la langue du pays d’accueil?

Faites l’effort d’apprendre quelques mots dans la langue du pays visité avant de partir. Les gens vous trouveront d’emblée sympathique et vous aurez droit à un meilleur service, peut-être même à des réductions.

Besoin d’un coup de pouce supplémentaire pendant le voyage? L’application pour téléphone intelligent et tablette Google Translate traduit entre des dizaines de langues, à l’oral et à l’écrit. Parfait pour déchiffrer les menus et les panneaux de signalisation!

Un conseil: attention à ce que vous dites en français à vos partenaires de voyage en présumant que vous ne serez pas compris. Le français est une langue plus répandue que vous le croyez…

9. Quoi mettre dans sa valise pour un voyage au soleil?

En plus des indispensables (maillot de bain, sandales, vêtements légers, sous-vêtements, produits d’hygiène, verres fumés et crème solaire), apportez un pantalon et un chandail chaud pour les soirées plus fraîches ainsi que des chaussures assez confortables pour les excursions et assez habillées pour un souper au restaurant.

Misez sur des vêtements infroissables aux couleurs complémentaires, pour faciliter les agencements.

Glissez aussi dans la valise une taie d’oreiller destinée à recevoir les vêtements sales.

Une lampe frontale est fort utile cas de panne d’électricité ou simplement pour lire sans déranger votre partenaire.

Du chasse-moustique et du gel après piqûre sont souvent pratiques…

Une balance à valise vous aidera à respecter les limites de poids imposées par le transporteur aérien. Pensez à garder de l’espace (et un peu de poids en moins) à l’aller, question de pouvoir rapporter quelques souvenirs de voyage.

À garder dans son bagage à main:

  • Les cartes, l’argent, le passeport et autres documents liés au voyage (billet d’avion, réservation d’hôtel, preuve d’assurance-voyage, permis de conduire si vous comptez louer une voiture, accréditation de plongée sous-marine le cas échéant)
  • Les appareils électroniques et leurs chargeurs
  • Des écouteurs
  • Des livres, des magazines ou une tablette électronique
  • Des bouchons d’oreilles
  • Vos médicaments dans leur flacon d’origine
  • Une bouteille d’eau vide (à remplir une fois en zone internationale)
  • Un ensemble complet de vêtements de rechange (pour parer aux valises égarées)
  • Brosses à dents et dentifrice petit format
  • Un grand foulard ou un chandail chaud (il fait souvent froid dans la cabine…)

10.  Quelques livres à consulter

Même si Internet est maintenant une vitrine formidable pour préparer un voyage, le guide de voyage demeure un outil précieux, tant avant de partir qu’une fois à destination.

Voici quelques suggestions de livres pour vous inspirer:

  • Patricia Schultz, Les 1000 lieux qu’il faut avoir vus dans sa vie, éd. Flammarion, 2006;
  • Le Globe-rêveur. Dictionnaire touristique de tous les pays du monde, éd. Ulysse, 2009;
  • Croisières dans les Caraïbes, éd. Ulysse, 2008;
  • Carolyne Parent, Ambiance des Caraïbes, éd. Guy Saint-Jean, 2009.

Découvrez des astuces et conseils pour mieux gérer vos finances personnelles en vous inscrivant à l’infolettre Banque Nationale.

Édité le 16 décembre 2016

Sujets reliés